Une histoire, un climat, une terre

Fougerolles est situé au cœur d’une région que l’on appelle « La Vôge ». Un petit territoire de moyenne montagne aux limites autrefois indécises entre Etats de France, Comté de Bourgogne et Duché de Lorraine. Comme un écho naturel à sa farouche autonomie, la Vôge se distingue par des caractéristiques géologiques et climatologiques spécifiques. C’est dans le sol de grès bigarrés que les cerisiers d’ici expriment toutes leurs qualités. Les anciens l’avaient bien compris puisque dès le XVIIe siècle les cerisiers fleurissent dans le verger de Fougerolles.

De la cerise au verre, un kirsch d’excellence

Merises et guignes rouges ou noires, elles se nomment Béchat, Caraude, Jean Blanc, Marie Jean Diaude, Tinette ou encore Chapendu…La liste est longue de ces variétés locales qui s’épanouissent dans les vergers et les pré-vergers de la zone d’appellation du kirsch AOC.

Cerises dont la fermentation s’effectue sans chauffage ni addition de levure, de sucre ou d’un quelconque produit chimique. Cinq semaines minimum avant que n’intervienne la phase noble et délicate de la distillation. Ici, le cuivre, le feu, la patience et le savoir-faire se conjuguent. L’eau-de- vie ainsi obtenue déploie tous ses arômes et sa puissance.

Les hommes et les femmes du kirsch

Comme leurs pères et leurs grands-pères avant eux, les 100 producteurs de cerises, les distillateurs et bouilleurs de cru de Kirsch de Fougerolles perpétuent une authentique tradition. A travers leurs gestes et savoir-faire, c’est un hommage à leurs racines et à leur terre mais aussi un formidable élan vers l’avenir, qu’ils manifestent. Les vergers renaissent, les alambics reprennent du service et les jeunes producteurs s’installent sur la zone d’appellation. Une zone qui comprend 11 communes (entre Haute-Saône et Vosges) sur lesquelles 10 000 arbres produisent 500 tonnes de cerises.

0
litres

La production de kirsch de Fougerolles reste confidentielle avec 35 000 litres d’eau-de- vie produits annuellement. Une toute petite AOC, l’une des plus petites de France, mais un enthousiasme sincère qui porte haut et fort la belle réputation du kirsch de Fougerolles.